To have and to hold

17 avril 2011

Vies

C'est dingue comme la vie peut être différente de ce qu'on avait rêvé enfant.

Jamais je n'aurais pensé qu'on pouvait avoir plusieurs vies. La deuxième "à deux", inimaginable, en plus que l'amour soit si "évident" à trouver, surtout pour moi. Et je n'imaginais pas non plus qu'un "après" était possible.

Je pensais en lisant la biographie de Marguerite Duras que c'était dingue d'avoir fait autant de choses (l'Indochine, la résistance, les films, Neauphle, Trouville...), comme si elle avait eu plusieurs vies en une, mais je réalise maintenant que c'est possible, et que "la" vie continue toujours...

(réfléxion-thèse en gras mûrie depuis des mois et des mois aussi)

Posté par Flay à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 avril 2011

Team

Orane (16h). Amaury (16h). Cristina (Xp, italienne). Sean (irlandais). Simona (Xp, italienne). Kotalo (16h). Insaf (16h). Franck (team leader, parti dans une autre équipe le 20 mars). Rudy. Luc (+Main Street Véhicule, parti en formation). Ladan (anglaise). Mickaël. Aurélie D (Xp). Aurélie S. Basile (martiniquais). Aurélia (Xp, italienne). Corinne (16h, propreté > 35h double contrat en mars). Ella. Mathilde. Lionel. Svetlana (team leader). Ida (CDD > mai, MSV, danoise). Gérard (16h). Rahile (16h). Hyppo (28h). Malek (team leader). Florent (propreté). Warldha (16h). Vincent. Lucas (passé Hat spé). Awa (16h, partie le 27 mars). Maïa. Séverine (Xp, partie team leader à Discoveryland en mars). Céline (Xp). Christophe (Xp). Salvo (Xp, italien, partie team leader à Frontierland en avril). Reigo (propreté, estonien). William (italien, partie team leader à City Hall début mars). Noémie (16h, en suspension de contrat de février à octobre). Johnny. Chris (+parking). Maria (+parking, espagnole). Samuel (+parking). Koulkoun/Mamadou (vidéo, présent depuis l'ouverture du parc). Conchita (team leader, danoise). Andrea (magicien, italien). Yawo (Manager). Ahmed. Benjamin (16h, propreté). Chompol (team leader). Jérémy. Mélanie. Raphaël. Boris (apprenti). Justine. Manon (+MSV, a démissionné). Gwen (Xp, +MSV). Peppe (team leader, italien). Hamady (team leader). Emmanuel. Selver (propreté). Frank (Xp, part en année sabatique en avril). Alma. Julien. Jérôme (Xp, +MSV). (65).  Cédric (team leader). Sandra (part vivre au Canada). Paul (anglais/néo-zélandais). Zarha. Josef (anglais, a démissionné en décembre). Nawel (16h, a démissionné en décembre). Nabila (team leader). Coralie (16h, part à ticketing en février). Sabrina (16h, propreté). Sara (anglaise). Lydia (Xp, propreté). Manu (propreté). Gaël (16h). Gauthier (16h, a démissionné). Emy. Nichlas (propreté, suédois). Johanna (16h). Kalidou. Joanie (16h). Nuria (espagnole). Manuel (Xp, italien/espagnol). Roberto (propreté). Ivan (propreté). Jean-Marc. Sophia (allemande/autrichienne). Caressa (danoise). Daniel Lee (danois). Ludovic. Marie-Christine (ancienne Hat). Les CDD. Les intérimaires. Les Hat spé. Les guest control et aides d'autres locations...

1 an que je postulais à Disney, et pendant cette année j'ai lu une phrase sur internet qui disait (concernant ceux qui prenaient vraiment à coeur d'entrer dans l'entreprise) que la magie était pour les guests, pas pour les employés. Mais j'ai envie de dire que dans mon cas c'est faux, car donner de la magie aux gens c'est vraiment magique pour moi aussi. J'ai beaucoup entendu aussi que les guests étaient impolis, méprisants... évidemment il y en a, mais peut-être un ou deux par week-end (qui posent vraiment problème, après ne pas avoir de "merci, au revoir" sa arrive plus souvent forcément), mais à 98% les gens sont souriants (voire même compatissants et coopératifs), et c'est vraiment agréable de leur donner parfaitement la réponse qu'ils attendent. Je n'ai pas perdu la magie en découvrant les coulisses, il y a tellement à découvrir dans le parc de toute façon que je suis encore plus contente à chaque détail remarqué. J'aime pouvoir être sur Main Street et savoir ce qu'il y a derrière les boutiques, et imaginer ce qui est en train de s'y faire. Je me dis depuis des années que j'adore être dans les coulisses, à préparer un spectacle ou quelque chose comme sa, et bien c'est la même chose à Disney, pour les visiteurs on dirait que tout se fait comme par enchantement, mais j'adore cette idée de fourmilière grouillante mais invisible qui se démène pour donner du rêve.

(article écrit le 10 janvier 2011, mais déjà pensé au tout début de mon contrat (signé le 25 septembre 2010) et mis à jour jusqu'à aujourd'hui)

Posté par Flay à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2010

Marilyn

"Une âme pure. Au cours de mime, on nous disait que le corps a sa langue naturelle, un langage subtil, musical. Le corps précède le langage. On nous disait de mimer notre moi le plus profond.

La jeune femme blonde s'est d'abord recroquevillée sous nos regards. Elle s'est accroupie, les bras autour des genoux. Elle portait un corsaire en coton et une chemise d'homme, et ses cheveux blonds couleurs d'os blanchi étaient vaguement retenus par un foulard. Son visage n'était pas maquillé (mais nous connaissions ce visage). Elle s'est accroupie dans un coin, les yeux fixés sur un horizon invisible. Elle s'est avancée en traînant les pieds, gauchement. Elle s'est relevée lentement, comme un rayon de lumière. Elle a tendu les bras et s'est tenue sur la pointe des pieds jusqu'à se mettre à trembler. Puis elle s'est déplacée peu à peu dans la pièce, le regard fixé sur un horizon invisible. Elle s'est mise à danser, sans un bruit. Comme en transe, elle tournait sur elle-même, des girations lentes, douloureuses. Elle a enlevé sa chemise, sans savoir ce qu'elle faisait. Elle a croisé les bras sur ces seins nus oscillants. Envoûtée, elle s'est pelotonnée par terre comme un enfant et s'est immédiatement endormie, ou a fait semblant. Une longue minute magique s'est écoulée. Il était impossible de savoir si c'était toujours du mime ou un authentique sommeil. Mais ça pouvait être les deux, bien entendu. Une minute encore, et le professeur s'est agenouillé à côté d'elle, inquiet, et a prononcé le nom qu'elle nous avait donné : "Norma Jeane ?"

La jeune femme blonde était profondément endormie. Il a fallu un moment pour la réveiller. Bien sûr, nous savions qui elle était. Son nom hollywoodien. Mais son moi profond transparaissait. Un âme pure. C'était beau, et ça n'avait pas de nom."

Blonde, Joyce Carol Oates

(un extrait qui m'a particulièrement touché hier...)

marilyn_monroe2

Posté par Flay à 00:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 avril 2010

J'AFQC 2

L'aube se lève maintenant. L'enfante marche toujours mais on a l'impression qu'elle n'a pas bougé, la rue tourne toujours légèrement vers la droite et est bordée de commerces fermés. Seules les montagnes en face d'elles se sont rapprochées. Elle ne faiblit pas, marche d'un pas égal, même si ces chevilles se tordent parfois, parce que les talons de 10 (sans compter le plateau que j'ai oublié de mentionner il me semble) ce n'est pas facile tous les jours... (:DDD). Nous ne savons toujours pas à quoi elle ressemble, nous la voyons de dos... mais elle est belle, c'est sûr.

Robert tira la chasse et revint s'asseoir devant la télé. Il avait trop mangé, comme d'habitude... Bobonne débarrassait la table, tout allait bien.

Vous ais-je dit où Robert et Bobonne habitaient ? Sur une montagne... plus précisément un appartement-chalet modeste mais confortable, accroché au flanc, plus ou moins suspendu dans le vide. Ils avaient une magnifique vue sur la vallée, avec une très belle lumière à toute heure. Tous les matins, pour une raison que l'ont ignorait, Bobonne prenait sa paire de jumelles et scrutait l'horizon. Elle tenait beaucoup à ces jumelles, et y avait mis énormement d'argent il y a quelques années, au grand dam de Robert qui ne comprenait pas d'où lui venait cette lubie soudaine. Elle scrutait l'horizon en peignoire, après son café et sa biscotte de fraise confiturée. La fenêtre était un élément central du salon et concentrait toute l'attention (quand la télé était éteinte), plus pour son point de vue privilégié que pour ces quatre pauvres carreaux... Elle n'a même pas de rideaux ni de volets, Bobonne a tout fait retirer, il y a quelques années... Ce matin-là, matin de juin juillet ou août, la vallée débordait de soleil. Sur l'unique rue du village surplombé, bordé uniquement d'une rangée de commerces fermés, marchait une jeune fille à grandes enjambées...

Posté par Flay à 23:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

31 mars 2010

J'ai fait quelque chose :p :D <3

Elle alla se cacher sous l'escalier. Elle était assise, les jambes repliées contre elle, le coin était sombre. Il la rejoignit, l'embrassa un peu, juste du bout de la langue, et reparti aussitôt en courant. Il sortit de la maison en claquant la porte (pas par colère, par dynamisme). Ils n'étaient pas très âgés tous les deux, 11 ou 13 ans. C'était chez leur grand-mère qui vivait seule. Et cet après-midi ils étaient seuls avec elle. Sa vraie grand-mère à elle, "adoptive" à lui. Leurs parents les avaient laissé là il y a déjà 3h.

Elle sortit dans le jardin avec son livre. C'est l'histoire que j'ai écrite il y a quelques jours. Jupe longue épaisse marron, bancs, escalier et terrasse en marbre, ambiance anglaise, Vita Sackville-West, plus envie de la réecrire finalement. :p :D.

C'était toujours le clair de lune. La fille de dos, aux cheveux blonds frisés marchait toujours, vite. Avais-je parlé de ces chaussures ? Des talons, très beaux, peut-être même de luxe, avec des empiècements de différentes matières dans un même camaïeu bleu-gris, une hauteur d'au moins 10cm. Mais le haut toujours guenilleux, comme je l'ai dit. Côté "enfante" en fait, chaussures de bal&co. Mais pas de chapeau. Elle n'en a pas encore trouvé. Et à cette heure-là tous les magasins sont fermés... Pas de chapeliers dans le coin de toute façon. Les commerces sont toujours sur sa droite (plaine descendente doucement sur sa gauche, avec lac et montagnes loin, tout lunaire), et ce n'est pas très folichon... Une station d'essence désaffectée, un drugstore, un restaurant chinois (elle entend des chats se battre pas loin)... Elle n'entend rien de toute façon, elle marche, imperturbable.

Posté par Flay à 22:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


07 mars 2010

Paris

Article sur Paris... J'y pense (doucement) depuis un moment, et c'est revenu en rentrant à Lyon par le train tout à l'heure... Mais là je ne sais plus par où commencer :D Le thème c'est que j'aime Paris. Je ne vois plus ma vie ailleurs maintenant. Si un jour j'étais "contrainte" de revenir à Lyon il me manquerait quelque chose... La première fois que j'y suis allé (pour aller voir Notre-Dame de Paris (la comédie musicale), en fin de primaire peut-être), j'ai trouvé la ville moche et qu'elle ne valait pas Lyon, mais je ne crois pas avoir vu grand-chose de toute façon :D (à part Notre-Dame de Paris (la cathédrale) et le marché aux oiseaux...) Par contre je me souviens qu'il n'a pas fait beau, sa explique peut-être ma mauvaise impression :D Et je ne rêvais pas de Paris à cette époque, et je ne comprenais pas qu'on pouvait en rêver, je l'ai appris quand j'ai commencé à m'intéresser à la mode, il y a plus ou moins 1,5 an, et que j'ai vu que beaucoup de personnes fantasment sur Paris et les parisiennes... J'ai commencé par découvrir le Marais (avec les friperies :p), puis un peu de tout au fur et à mesure... et en fait c'est beau :D C'est aussi une ville qui me permet d'avoir un tout autre état d'esprit, plus ouvert et positif parce que (1) J'ai l'impression que tout est possible à Paris alors que c'est beaucoup moins évident pour moi d'envisager "tout" à Lyon, et (2) Vestimentairement parlant... je me sens beaucoup plus libre, il y a beaucoup moins de regards de travers qu'à Lyon où je peux me sentir gênée pour un petit truc... Donc je peux m'habiller totalement comme j'en ai envie et être moi-même :D (et sa va peut-être avec mais je suis toujours plus inspirée vestimentairement là-bas... c'est peut-être l'amour aussi :D <3) Et Lyon ne m'a jamais intéressé autant... à Paris j'ai envie de me promener et de tout connaître, alors que je ne me suis jamais senti aussi libre à Lyon...

Posté par Flay à 19:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 février 2010

Tapitouf...

Posté par Flay à 14:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

09 février 2010

Sonia Rykiel pour H&M

Samedi 20 février sort la collection Sonia Rykiel pour H&M. Je suppose que vous le savez... :p Depuis aujourd'hui la collection entière avec les prix est visible sur leur site internet hm.com... Pour mon plaisir personnel, voici mes repérages :D

22443_303237760912_21415640912_4017828_2974238_n

Ce "pull", qui m'a plutôt l'air d'une robe, que je compte apprécier comme tel en tout cas (même s'il peut être sympa en pull aussi :p) 30 euros

22443_303237700912_21415640912_4017818_670493_n

Cette marinière-bonbon aux jolies manches :) 30 euros

-

Et au palier du dessous (cad chose que je n'achèterai pas sauf si papa dans le coin....)* :

22443_303237845912_21415640912_4017843_8234999_n

*sauf cette jupe peut-être, s'il s'avère qu'une de mes marinières ne me va pas, et que cette jupe me va, elle remplacera... (j'ai besoin d'une jupe noire moulante !!! :D) 25 euros

22443_303237750912_21415640912_4017826_459632_n

Ce gilet mignon, classe et original en même temps je trouve. 50 euros...

22443_303237560912_21415640912_4017799_7706609_n

Et ce serre-tête mais je ne suis pas sûre même avec mon père, 15 euros le serre-tête que je ne mettrai sûrement pas très souvent, il y a mieux à dépenser...

-

A côté de sa il y a d'autres choses qui me plaisent mais qui ne valent pas assez le coup pour moi... (comme les chaussures, les broches... j'aurais peut-être pu en rajouter d'ailleurs comme elles ne font que 5 euros :))

Posté par Flay à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 février 2010

AAE

Je viens d'écrire. Ecrire écrire. Oeuvre de fiction :D. Je suis contente, je ne le fais jamais mais j'y pense souvent, je sais que je dois le faire... Je me sens plonger dans un "autre monde" quand j'écris, et je sens que sa me fait du bien... :)

To be continued :p

Posté par Flay à 23:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 février 2010

Leon Baskt

Y'en a marre des articles de mode, il faut que je fasse autre chose tout de même :D Donc aujourd'hui, un article auquel je pense depuis longtemps... Un article sur Leon Baskt (1866-1924), que j'ai découvert début janvier dans la collection du centre Pompidou... A vrai dire je ne sais pas vraiment quelle est la valeur artistique de ces dessins, Leon Baskt était un créateur de costumes de ballets russes donc ces croquis n'ont peut-être pas plus d'ambition que de les représenter... En tout cas j'aime leur vitalité et leur légéreté, il y a quelque chose en même temps de grossier et primitif qui me déplaît, mais qui dit primitivisme dit sensualité, et sa j'aime :D

Scheherazade_Bakst_1910__4_

bakst

cleopatra1

leon_bakst_01

DSC02347

Posté par Flay à 17:52 - - Commentaires [4] - Permalien [#]